ecoramaboursoramapouzin20170104quelrisqueavecuncourtierenligne

Si certains épargnants font confiance à n’importe quel site s’apprêtant à les plumer, d’autres se méfient même des courtiers en ligne pour investir en actions, est-ce justifié ? Déontofi répond.

Réponse de Deontofi.com à cette question d’un lecteur sur la page Facebook de Deontofi ici :

M. Pouzin, je suis un fan de votre site. Il m’a évité de nombreuses déconvenues. Dites-moi je vous écris de la part d’un ami qui veut investir en bourse. Il veut ouvrir un compte online chez un courtier en bourse .mais comment ces boutiques peuvent elles fonctionner en facturant un ou deux euros par ordre? Pensez vous qu il y a risque d’arnaque ou pas? Je veux dire un risque que le courtier spécule avec les titres ou le cash du client ? Ou autre risque ? Merci pour votre réponse, cordialement, Sébastien

Bonjour et merci pour votre confiance. Les courtiers discount peuvent très bien faire des profits en facturant 1 ou 2 euros l’ordre, quand on sait le coût réel que leur facture Euronext pour transmettre les ordres sur le marché. Dans la réglementation française, les courtiers ne peuvent théoriquement pas spéculer avec les titres des clients, car ils ne sont pas chez eux, mais chez un établissement dépositaire-conservateur (custodian dans le jargon anglo-saxon). Il n’y a normalement pas de risque de contrepartie ou de solvabilité sur les titres, avec un courtier français ayant obtenu son agrément en France (pas à Chypre!).

Retrouvez plus d’info sur les garanties des comptes titres sur la page Facebook de Deontofi ici :

Attention, cette explication ne vaut pas pour les courtiers en trading sur devises (Forex), ce marché n’ayant aucune organisation centralisée rassurante comparable à la réglementation et aux garanties applicables au circuit de transaction sur des titres cotés (Euronext, courtier agréé, dépositaire-conservateur).

Attention, puisque l’on parle des courtiers agréés à Chypre, Deontofi.com a toujours recommandé la plus grande réserve vis-à-vis de sociétés revendiquant un agrément chypriote pour démarcher les épargnants français. On sait aujourd’hui que cet artifice est utilisé par les escrocs du trading Forex basé en Israël, comme tête de pont pour leur conquête des pigeons européens.

Dans un communiqué du 4 janvier 2017, le gendarme boursier alerte d’ailleurs les clients français de l’urgence à tenter, probablement en vain, de récupérer l’argent qu’ils auraient versé à l’un de ces faux-nez chypriote ayant perdu son agrément bidon, comme cela avait été le cas il y a six mois avec un précédent courtier en trading : Pégase, le cheval ailé qui vole (les épargnants) et s’évapore avec leur argent !

 Deontofi.com reproduit ci-dessous le communiqué de l’Autorité des marchés financiers du 4/1/2017:

Paris, le 4 janvier 2017

L’AMF INVITE LES CLIENTS DES PLATEFORMES www.ytftradeltd.com, www.investing-area.com, www.buzztrade.com, www.binaryroyal.com ET www.cfdroyal.com A CONTACTER DANS LES MEILLEURS DELAIS LA SOCIETE AIRFINANCE PRO LTD, PROPRIETAIRE DESDITS SITES


 La CySEC, le régulateur financier chypriote, a annoncé que AirFinance Pro, entreprise régulée à Chypre et proposant des services d’investissement via les sites internet www.ytftradeltd.com, www.investing-area.com, www.buzztrade.com, www.binaryroyal.com  et www.cfdroyal.com, a décidé de renoncer à son agrément.

AirFinance Pro Ltd fait l’objet d’une suspension de son agrément depuis le 17 juin 2016. La CySEC a annoncé le 9 décembre 2016 que cette société avait décidé de renoncer à son agrément à compter du 9 novembre. En conséquence, l’agrément de cette société étant désormais caduc, elle ne peut plus commercialiser ses produits. Le régulateur chypriote précise dans son communiqué que la société est tenue de s’acquitter des obligations découlant des services d’investissement qu’elle fournissait pendant une période de trois mois à compter du 9 novembre, période durant laquelle AirFinance Pro Ltd reste sous la supervision de la CySEC.

Dans ces conditions, l’AMF recommande aux clients ayant ouvert un compte auprès de l’une ou plusieurs de ces plateformes d’écrire sans tarder, en courrier recommandé avec accusé de réception, à AirFinance Pro et d’adresser une copie de ce courrier à la CySEC afin de demander la clôture de leur(s) compte(s) et le remboursement de leurs soldes éventuels.


Cyprus Securities and Exchange Commission (CySEC)

27 Diagorou Str.

1097 Nicosia, Chypre

Adresse Postale

P.O BOX 24996

1306 Nicosia, Chypre

AirFinance Pro Ltd *

Modestou panteli 4

Mesa Geitonia

4003, Limassol, Chypre

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *