A force de voir des publicités promettant tout et n’importe quoi, on pourrait croire que c’est permis ! (photo © GPouzin)

Découvrant le communiqué du gendarme boursier se félicitant d’une recommandation de l’autorité de régulation publicitaire appelant les médias à plus de vigilance quant aux escroqueries dont ils relayent les annonces, des confrères sollicitaient l’avis de Deontofi.com sur cette initiative. Le voici.


L’ARPP publie une recommandation afin d’informer l’ensemble des acteurs de la diffusion publicitaire de la réglementation en vigueur en matière d’intermédiation en biens divers. Dans un objectif de protection des épargnants et dans le cadre de la loi Sapin II (1), la commercialisation de ces offres est en effet soumise depuis le mois de mai 2017 à l’attribution préalable d’un numéro d’enregistrement délivré par l’AMF

Comme pour les scandales de harcèlement sexuel qui défrayent la chronique planétaire depuis quelques semaines, énormément de professionnels de la finance, des médias ou des pouvoirs publics savent que les escroqueries se propagent avec l’aide des médias, mais ferment les yeux ou font semblant de ne pas savoir. Qui en dehors de Deontofi.com crie haut et fort depuis des années :

Halte à l’impunité des médias complices des escroqueries qu’ils relayent !

Quelle hypocrisie de dire « bravo l’autorité de la pub de dire aux annonceurs de faire attention aux publicités qu’ils diffusent »! Ils s’en moquent totalement, car ils n’encourent aucun risque de sanction et ne vont pas s’assoir sur les millions d’euros d’achat d’espaces publicitaires que leur apporte la mafia du Forex, diamants, terres rares, et bientôt Bitcoins, cryptomonnaies et autres foutaises : ce sont les mêmes, une poignée d’escrocs habiles déjà identifiés par le FBI américain et les enquêteurs français, mais protégés dans leur pays en assurant le financement occulte des dirigeants au pouvoir, avec les milliards dérobés aux épargnants des pays riches (européens, américains et asiatiques).

On ne vas pas balancer les noms des confrères, mais ils se reconnaîtront facilement parmi « les médias les plus réputés (Hebdomadaires et chaines de télévision notamment) », comme les désigne un autre communiqué reçu ce matin à ce sujet (ci-dessous).

Deontofi.com relaye donc avec une joie non dissimulée le communiqué de ce professionnel de la finance partageant notre analyse sans complaisance:

Jean-Pierre Rondeau, président d’honneur de l’association de conseillers en gestion de patrimoine La Cie des CGPI. (photo © GPouzin)

Jean-Pierre RONDEAU, Président d’Honneur de La Compagnie des Conseils en Gestion de Patrimoine Indépendants se félicite que L’autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) se saisisse, après l’AMF et l’ACPR, du problème des diamants d’investissement et plus largement de celui des produits dits atypiques, dans l’intérêt des Épargnants.

Il regrette néanmoins que l’attention soit surtout portée en matière de publicité sur les seules plates-formes en ligne en oubliant un peu trop les médias les plus réputés (Hebdomadaires et chaines de télévision notamment). Y compris de certains de ceux qui font office d’informer quotidiennement leurs lecteurs en matière d’épargne, alors qu’ils se prêtent non seulement à la diffusion de publicités lucratives peu contrôlées, mais aussi d’interview complaisants des promoteurs de produits. En dehors de s’attirer l’éventuelle bienveillance des publicitaires, s’assurer du buzz par l’annonce d’un produit « autre ».

Mais il regrette aussi qu’il ne s’agisse ici que d’une simple information sur la législation qui concerne ceux qui commercialisent et non pas pour demander la possibilité de sanctions contre ceux qui se font complices même par inconscience. Certes, on ne peut oublier la Liberté de la Presse, celle d’Informer, celle des Journalistes. Il existe bien sûr d’excellents journalistes, très bons professionnels en matière financière et déontologique. Et même des courageux pour dénoncer. Mais il faudra aussi se demander si certains commentateurs ne nécessiteraient pas une formation appropriée. Déontologie ! Car qui recensera les Particuliers qui ont été alléchés par une publicité trompeuse (taux ou mot « garanti ») ou par une émission (promotion), et qui ont tout perdu, bien sûr avec les manuscrits (dithyrambiques les reportages et certains journalistes !) mais aussi avec les vins, forêts et immobilier exotiques, panneaux photovoltaïques, œuvres d’art, etc.

Jean-Pierre RONDEAU
Président d’Honneur
La Compagnie des Conseils en Gestion de Patrimoine Indépendants
site: www.lacompagniedescgpi.fr

Share Button
Print Friendly, PDF & Email

3 commentaires

  1. Gilou59, le

    Bonjour Mr Pouzin ,
    En effet, c est bien par l intermédiaire d une PUB de A.D.V.F.N (que je pensais sérieux?) ,mais basé à « Londres » Que je me suis fait avoir en avril 2015 par un livret garanti 6,25% et une A.Vie garantie (agréer AMF etc mais n° usurpé )aussi par des escrocs professionnels bancaire (terroristes ,escrocs en puissance ,faut le dire,n ayant aucun scrupule de quoi que se soit (jusqu à annoncer des décès accidentel de l un de leur membre pour mieux vous escroquer suivi de frais de douane ,taxes et j en passe !) Ces escrocs de hautes voltiges là, et lisent vos articles de Déontofi aussi …L un d entre eux me l a confirmé au tel récemment…
    D ailleurs sur ce même site A.D.V.F.N,on peut encore voir une Pub à partir 350 KF depuis un bon moment maintenant !!!Je leur ai écrit ,mais aucune réponse de leur part !
    Je ne comprends pas que la CYSEC et INTERPOL ne mette pas un terme définitif à leurs agissements planétaireà voler les économies souvent des personnes âgées…
    Dans l attente de coincer cette bande organisée un jour ou l autre ? Recevez Mr Pouzin nos sincères salutations

    Répondre Signaler un abus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *