Deontofi.com épingle trois nouvelles arnaques sur Internet et les réseaux sociaux

La vie sociale vient à peine d’être de nouveau suspendue par le second épisode d’enfermement national, que les arnaques à distance repartent de plus belle. Le premier jour du confinement 2, Deontofi.com en épingle trois.

Easy gestion de patrimoine: belle arnaque sur un faux site !

La mode des usurpations d’identité et détournement d’images est un artifice efficace dans l’industrie des escroqueries en ligne. Celle-ci est assez réussie, et promet de faire des ravages si elle se propage auprès de proies inattentives ou crédules.

Ce matin dans notre boîte à mails, un courriel indiquait « Proposition d’infographie – EasyGP » en titre. Le message nous proposait:

des sujets d‘articles potentiellement intéressants pour votre audience.
– 4 solutions de défiscalisation que vous ne connaissez pas- 5 raisons d‘investir dans l’immobilier– Comment obtenir le meilleur taux immobilier actuel. 

Comme s’il s’agissait vaguement d’un communiqué de presse, l’interlocuteur proposait des infographies en fichiers joints,

Immédiatement, l’oeil exercé était alerté par les attributs d’une arnaque: le mail était anonyme et prétendait se recommander d’un illustre inconnu totalement bidon, au pseudonyme de « Matthieu Pace ».

On allait voir le site, pour rire… C’était bien sûr un site d’arnaque, destiné uniquement à appâter des épargnants curieux pour les hameçonner et récupérer leurs coordonnées, dans l’espoir de les convaincre de « déposer » leur argent (« déposer » est le terme utilisé par les escrocs quand ils collectent des fonds pour les voler). Pas de mentions légales, quelques fautes d’accord, des revendications vantardes du type « 2,4 milliards d’euros conseillés ». Des témoignages de satisfaction bidon, comme sur tous les sites d’escroqueries. Des références à la presse pour se crédibiliser. Et bien sûr une ribambelle de références à de prétendus agréments pour faire croire qu’il s’agirait bien d’un « cabinet de gestion de patrimoine indépendant ».

Comme sur la plupart des sites d’arnaques, notez la faute d’orthographe à « agréments », outre le fait que les agréments ou labels revendiqués sont bidon

En réalité, tout est bidon. Ce site n’est qu’un décor d’escroquerie. Après vérification avec des professionnels, il s’avère qu’un cabinet EASYCGP a autrefois été enregistré à l’Orias, mais qu’il en a été radié depuis.

Surtout, contrairement à ce qu’il affiche et prétend, le site easygestiondepatrimoine.com n’est absolument pas membre de la Chambre nationale des Conseillers en Gestion de Patrimoine, la CNCGP, comme un de ses dirigeants nous l’a confirmé.

Pas besoin de chercher plus loin, surtout passez votre chemin.

Fraud Lab Pro: arnaque à la récupération de pertes !

Seconde arnaque de la journée, cette fois-ci alpaguée dans les commentaires en attente de validation sur Deontofi.com.

Après s’être fait avoir une fois, en 2015, par un faux témoin vantant les récupérations de perte d’une officine montée par un escroc prétendument repenti, Deontofi.com rejette ce type de commentaires, même pour les décrypter comme on le faisait avant.

Tous les commentaires faisant la promotion d’improbables « récupérateurs de pertes » sont directement classés en « indésirables », et détruits avec les comptes « freemium » créés par leurs auteurs.

Mais celui de ce matin méritait le détour. Le commentaire annonçait: « récupérez votre remboursement avec l’aide de Kim sur www . thefraudlabpro . com Whatsapp : +1 740 xxx xxx » . Nous avons caché le numéro et laissé le site pour l’exemple, mais ne lui donnez aucune info, au risque de vous faire plumer une seconde fois.

« Chez Fraud Lab Pro, ce qui est le plus important est que nos clients récupèrent leur argent si durement gagné », promet ce site d’arnaque.

« Chez Fraud Lab Pro, ce qui est le plus important est que nos clients récupèrent leur argent si durement gagné. Nous savons combien ça peut être dur de perdre toutes vos économies dans ces arnaques aux options binaires ou aux cryptomonnaies », annonce le site pour appâter les victimes d’arnaques, dans l’espoir de les plumer une seconde fois.

Ceux qui ont déjà expérimenté les prestataires de « services de récupérations de pertes de trading » savent bien que c’est une chimère. Ils payent à nouveau et ne revoient pas davantage leur argent. Le problème est que les victimes d’arnaques refusent le plus souvent de faire le deuil de leurs pertes. Contrairement à un bien détruit ou une personne décédée, dont on est forcé d’admettre la disparition définitive, l’argent a cette particularité abstraite qui empêche les victimes de pertes d’en faire le deuil, car elles peuvent entretenir l’espoir d’un retour jusqu’à la fin de leurs jours. Parfois jusqu’à en devenir fous, ou en tout cas vulnérables. Les officines de récupération de pertes jouent sur la crédulité des victimes, qui ne peuvent s’empêcher de croire n’importe quelle promesse leur faisant miroiter l’espoir de récupérer leurs économies escamotées par les escrocs.

Malheureusement, c’est une illusion. En dehors du service de médiation de l’Autorité des marchés financiers (AMF) et de quelques avocats français ayant pignon sur rue avec une réputation d’avoir déjà effectivement remporté des victoires judiciaires pour leurs clients épargnants, Deontofi.com déconseille absolument d’espérer récupérer quoi que ce soit auprès de ce type d’officines dites de « récupération de perte ».

Les escrocs chassent sur Linkedin

Le réseau social professionnel Linkedin est bien pratique, pour suivre le parcours de ses contacts, conserver leurs coordonnées à jour, consulter leur CV, et bien d’autres fonctionnalités. Il permet aussi d’élargir le cercle de ses relations professionnelles, par exemple comme sources potentielles d’information si on est journaliste. Mais les escrocs ont aussi très bien compris l’avantage qu’ils pouvaient tirer de cette « proximité virtuelle » en s’immisçant dans les réseaux de potentielles victimes. L’avantage de ces réseaux pour les escrocs, est qu’en réussissant à se faire accepter par un seul inconnu, ils peuvent bien souvent accéder à ses contacts et élargir ainsi leur cible de démarchage. Pas avec nous. Non seulement nous vérifions la réalité des profils et leur « fréquentabilité » avant de les accepter, mais une fois acceptés, ils n’ont pas accès aux autres contacts de notre réseau. Vous pouvez régler facilement cette option dans vos « réglages de confidentialité » (ou « privacy settings »).

Il y a quelques jours, nous avons ainsi été démarchés sur Linkedin, purement et simplement, pour une arnaque au trading. Un prétendu Alexander Hibovskiy (pseudo bidon ou identité usurpée) nous contactais en nous proposant « une coopération ou une opportunité d’investissement ».

« Nous avons un système de trading automatisé qui réalise des performances de 2-5-10% de revenus mensuels selon les réglages. Nous sommes en recherche de partenaires pour croître ensemble. Je peux vous envoyer des résultats et relevés de transactions réelles », annonçait son message.

Il est évidemment hors de question d’accepter une telle arnaque s’immiscer dans nos réseaux, ni même d’y répondre, ce serait lui accorder trop d’honneur et de crédibilité. Car il faut savoir que ce type de propositions sont systématiquement faites sous couvert d’anonymat. S’agissant d’escroqueries, les personnes présentées sont toujours « fausses », avec des photos volées et des pseudonymes bidon ou des noms usurpés.

Là aussi, ne répondez jamais à ce type de sollicitation, même pour vous distraire durant les heures, jours et semaines interminables de ce nouveau confinement. Lisez plutôt Deontofi.com, et faites-le savoir autour de vous pour aider ceux qui peuvent l’être à éviter les arnaques.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire