ALERTE : un décret de Bercy en préparation permettrait de détourner les réserves de l’assurance vie en euros, pour réduire encore son rendement et promouvoir les mauvais fonds euro-croissance.

Deontofi.com soutient la pétition des associations d’épargnants contre ce projet.
Signez et faites signer cette pétition si vous êtes contre ce détournement.

(Pour les lecteurs qui ne sont pas familiers des pétitions sur Internet, celle-ci est gérée par le site Avaaz.org, leader mondial des pétitions, qui assure une très bonne protection de vos données personnelles contre leur utilisation à des fins publicitaires.)

Exprimez votre désaccord avec le projet de détournement des réserves de l’assurance vie en euros

Pour en savoir plus, lisez l’article de Deontofi.com avec nos réponses concrètes à 7 questions sur le projet de détournement des réserves de l’assurance vie en euros.

On en parle sur Boursorama TV, à la rubrique Parlons Cash dans l’émission Ecorama du lundi 30/112015 :

Deontofi.com dans Ecorama sur Boursorama le 30/11/2015 (L’assurance vie en euros menacée ?)

L'assurance-vie en euros menacée ? (VIDEO)L’assurance vie en euros serait menacée par un projet de détournement de ses réserves de plus-values, orchestré par les assureurs. Objectif : faciliter la promotion des fonds euro-croissance, des ersatz de fonds en euros mais avec risque de perte et sans aucune garantie de rendement. Le décryptage de ce hold-up de Bercy téléguidé par le gouverneur de la Banque de France et les lobbies bancaires avec Gilles Pouzin du site Deontofi.com. Ecorama du 30 novembre 2015 présenté par David Jacquot, sur Boursorama.com.

Cinq minutes pour comprendre :
Retrouvez ici l’interview TV sur ce thème dans l’émission Ecorama du 30/11/2015
Share Button

13 commentaires

  1. GBL, le

    Je n’ai eu aucune réponse à mes remarques faites sur votre article https://deontofi.com/non-au-detournement-de-lassurance-vie-en-euros/ , et je ne suis donc pas du tout convaincu de la pertinence de cette pétition.

    Je répète donc mes remarques, car avant de conclure il me semble nécessaire de faire une analyse objective et complète, à charge comme à décharge, d’une proposition contre laquelle on envisage de pétitionner :

    « Quelques réflexions :
    – Parler des contrats euro-croissance comme d’un « erzatz des fonds en euros » me semble une présentation uniquement à charge, alors que les euros-croissance ont aussi des avantages.
    – Il est exact que le lobby bancaire (et celui des assureurs) a conduit au lancement de pas mal de produits qui ne vont pas directement dans l’intérêt des clients… Mais est-ce du au lobby en question, ou aux caractéristiques de ces produits (ou plutôt à leur pléthore et leur complexité, largement inutiles, génératrice de coûts et de manque de transparence pour tout le monde), à la faible lucidité de ceux qui se laissent influencer par ce lobby, ou à l’inexistence d’un lobby efficace des épargnants, pour influencer dans un autre sens (pour construire, pas juste s’opposer) ?
    – Pourquoi vouloir faire croire que les détenteurs d’un fond euros seraient actuellement « propriétaires » des réserves de ces fonds ? Ce ne serait le cas que si le fond s’appuyait sur un actif cantonné (ce qui concerne une petite minorité des fonds euros) et si le fond était fermé aux nouvelles souscriptions (sinon, on pourrait estimer qu’un nouveau souscripteur achète à 100 un fond qui vaut déjà 100 + ses réserves, et chaque nouvelle souscription spolierait aussi les anciens détenteurs du fond).
    – La rentabilité (constaté) des actifs à risque a, la plupart du temps (dans le passé), été supérieure à celle des actifs à risque. On peut s’attendre à ce que ce soit aussi le cas dans le futur. Donc les « clients » pourraient bénéficier d’une plus grande exposition à ces actifs à risques. …. si toutefois les banques/assureurs ne confisquent pas sous forme de frais divers la majeure partie de ce potentiel surcroit de rendement (comme c’est trop souvent le cas avec les produit intermédiés). Une des raisons pour laquelle les clients ont peu d’appétits pour ces produits à risque n’est-il pas que l’avantage potentiel de ces produits est trop largement capté par les intermédiaires ? SI c’est le cas, la solution à chercher est toute autre que booster le lancement initial de ces produits (ce à quoi revient le transfert d’une partie des réserves des fonds euros)….

    Enfin, pourquoi se scandaliser du principe d’un transfert de certaines réserves des fonds euros, qui pourraient être largement encadrés, quand la plupart des assureurs décident déjà tout seuls dans leur coin (sur la base de leur politique commerciale) du rendement alloué à leurs fonds euros (et de la part que l’assureur conserve), qui ne sont qu’exceptionnellement assis sur des fonds cantonnés ?

    A votre avis, comment fait un assureur qui lance un nouveau fond euro en période de taux obligataires bas ? Ces dernières années, il y a eu des nouveaux fonds euros lancés, avec des bonnes perf…

    Ne vaudrait-il pas mieux (plutôt que de protester contre ce mode de financement du boost initial nécessaire aux contrats euro-croissance) militer pour que de nouveaux mécanismes se mettent en place, tenant compte des réels intérêts des clients, par exemple :
    – imposer le cantonnement des actifs sur lesquels s’appuient les fonds euros, ou au moins que différents fonds euros s’appuyant sur le même actif (par ex l’actif général d’un assureur) bénéficient du même rendement;
    – améliorer la transparence sur les frais sur la totalité de la durée d’un contrat d’AV : comment réagiraient les clients si leur relevé annuel indiquait le montant total des frais (directs et indirects) perçus depuis l’ouverture du contrat, et même le prévisionnel de ce qui sera perçu dans les 10 ans à venir ? (un peu comme ce qui se fait à présent pour les frais des FCPI et FIP…)
    – etc (nul doute qu’il y a d’autres pistes à creuser)

    Par ailleurs, ne pourrait-on pas proposer de limiter le transfert, lorsqu’un épargnant arbitre une partie de son épargne du fond euros vers un fond euro-croissance, si on supposait qu’un épargnant serait « propriétaire » des plus-values latentes et des réserves associées à ce qu’il possède dans un fond euro, au montant des plus-values latentes et des réserves associé à l’actif qu’il arbitre depuis son fond euro.

    En clair :
    Monsieur Assuré dispose de 100 000€ sur le fond euros.
    On évalue que ce fond euros dispose de 10% de son actif sous forme de plus-values latentes ou de réserves.
    Si Monsieur Assuré arbitre 60 000€ euros un fond euro-croissance, alors 10% de ce montant pourraient être transférés à l’actif de cet euro-croissance à partir des plus-values latentes ou des réserves du fond euro.

    Dans ce cas, qui donc pourrait se considérer comme spolié ? »

    Répondre Signaler un abus
    • Gilles Pouzin, le

      Pour signer la pétition des épargnants contre le détournement de l’assurance vie en euros, cliquez sur le lien vers la pétition figurant en bas de l’article et signez par e-mail directement sur le site mondial de pétitions Avaaz.org.
      Lors de la signature d’une première pétition sur Avaaz.org il vous est demandé de vous enregistrer, mais vos coordonnées ne sont pas utilisées à des fins commerciales.
      Merci pour cette question pertinente et bonne lecture sur Deontofi.com

      Répondre Signaler un abus
    • Hublet, le

      Pour signer aller en haut de la page dans la rubrique exprimer votre désaccord avec le projet de détournement des réserves de l’assurance vie en euros .
      Allez dans afficher sur secure.avaaz.org en dessous pour signer.

      Répondre Signaler un abus
  2. Stevenin, le

    Les banquiers sont insatiables. Non contents de nous avoir fait renflouer leurs incompétences ils veulent de nouveau pouvoir se servir des économies des français pour favoriser « boursicotages » et autres malversations boursières. Et tout cela sans nous demander notre avis et avec la complicité d’un gouvernement dit de gauche. Il est inadmissible que l’on arrive à « tricher » sur le rendement de l’assurance vie en Euros pour transférer ces rendements à des organismes qui seront loin d’en faire un usage pour le citoyen ou la nation.
    Bref ce petit mot pour prendre part à une contestation en la matière que j’espère grandissante et massive.

    Répondre Signaler un abus
  3. Le Guyader, le

    Bonjour

    Il y a aussi, suite a un courrier reçu voici environ 15 jours le transfert des assurances vie détenus et couverts par ACMN Vie vers Suravenir d’ou la division 2 des garanties financières

    Me tiens dispo pour transmission du courrier

    Merci de transmettre
    Y.LG

    Répondre Signaler un abus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *