Catégories de l'article : PlacementsDivers

En cas de réclamation, ne laissez pas passer les délais ! (photo © GPouzin)

BankDeBinary, aussi connu sous le sobriquet de BOB, le sigle de son nom en V.O. (Bank Of Binary), tombe le masque, comme nous l’apprend un communiqué publié ce matin par l’Autorité des marchés financiers (AMF).

L’escroquerie Bank de Binary (Banc de binary, Bank of binary) jouissait depuis longtemps de cette espèce d’immunité liée à son agrément chypriote bidon, façade faussement fréquentable derrière laquelle s’abrite l’industrie israélienne des escrocs du Forex, comme l’expliquaient à mots à peine couverts les autorités boursières et le procureur de la République de Paris, M. François Mollins, lors de leur conférence de presse du 31 mars 2016.

L’attention de Deontofi.com avait déjà été attirée sur cette escroquerie et son cerveau, M. Oren Shabat Laurent, aussi connu sous les noms d’Oren Shabat, ou encore Oren Cohen, à la suite de sa condamnation par les autorités américaines.

Poursuivi par le gendarme des marchés à terme et produits financiers spéculatifs (Commodity Futures Trading Commission, CFTC), pour de nombreuses arnaques, fraudes et mensonges aux épargnants grugés, l’escroc à la double nationalité israélienne et américaine n’avait pu se soustraire à la justice des Etats-Unis, il est vrai un peu plus sévère et crédible que la justice française ou européenne en terme de répression des crimes financiers.

Les autorités américaines avaient même obtenu que l’escroc rembourse ses victimes, sous l’égide d’un fonds d’indemnisation créé à cette occasion par l’Association nationale des marchés à terme (National Futures Association, NFA), supervisée par la CFTC. On rêverait qu’un tel dispositif puisse être mis en place pour indemniser les victimes françaises. Rêvons donc.

En attendant les réclamations d’épargnants pigeonnés en France et en Europe ont aussi poussé l’escroc à abandonner le masque de courtier régulé bénéficiant d’un agrément chypriote lui permettant de se prévaloir du passeport européen pour ruiner les petits épargnants de l’Hexagone, comme nous l’apprend le communiqué du gendarme boursier français.

L’Autorité des marchés financiers incite les potentielles victimes françaises de cette escroquerie à réclamer leur argent au plus vite pour tenter d’en récupérer ce qui pourrait l’être, en formulant une réclamation auprès du gendarme boursier chypriote. Faites vite avant que tout ne soit évaporé. Car les autorités de nombreux pays dont les citoyens ont été volés par l’escroquerie industrielle de M. Oren Shabat Laurent sont aussi à la poursuite de cet argent envolé dans les paradis fiscaux, notamment les autorités australiennes, comme nous l’apprend un article de notre confrère The Times Of Israël.

Notre confrère israélien, très en pointe dans l’investigation et la dénonciation des escrocs du trading opérant depuis Tel Aviv, nous apprend que Banc de Binary a renoncé à son agrément chypriote depuis plus de deux semaines, le 9 janvier. L’autorité chypriote a par ailleurs identifié les principales banques dans lesquelles sont planquées les économies volées aux victimes de Bank de Binary : notamment le Crédit Suisse, et des noms moins connus comme la Banque du Pyrée (Piraeus Bank Cyprus Limited), la West East Bank, Wirecard Bank AG et TBI BANK EAD. La liste avec les numéros de comptes concernés est accessible ici.

Deontofi.com reproduit ci-dessous le communiqué de l’AMF du 27/01/2017

Mais avant, voici quelques extraits de ce qu’écrivaient les autorités américaines sur les pratiques de cet escroc et ses entreprises :

Commodity Futures Trading Commission (“Commission” or “CFTC”) filed an Amended Complaint For Injunctive And Other Equitable Relief And For CivilMonetary Penalties Under The Commodity Exchange Act And Commission Regulations (“Amended Complaint”) against Defendants Banc de Binary, Ltd. (“BdB Ltd.”), E.T. Binary Options, Ltd. (“ETBO”), BO Systems, Ltd. (“BO Systems”), BDB Services, Ltd. (“BDB Services”) (collectively, “Corporate Defendants”) and Oren Laurent (a/k/a Oren Shabat and Oren Cohen) (“Laurent”) (collectively, “Defendants”) » (p.2)

« 19. Defendant Oren Shabat Laurent, also known as Oren Shabat and Oren Cohen, is a citizen of the United States and of Israel and presently resides in Israel. Laurent was and is an owner, director and officer of BdB Ltd., ETBO, and BO Systems, and was an owner and director of BDB Services until at least August 2013. At all times relevant, Laurent had actual or constructive knowledge of the factual allegations set forth in Paragraphs 20-48 below. » (p.7)

« 25. Throughout the Relevant Period, ETBO solicited and offered to trade with U.S. and foreign customers binary options through the Banc de Binary website and through e-mail and other communications and acted as the counterparty to those transactions. In addition, ETBO entered into, confirmed the execution of, or maintained a position in, and solicited and accepted U.S. customer orders and funds offered through the Banc de Binary website, and through email and other communications, including from U.S. customers, who were not eligible contract participants (“ECPs”). » (p.8)

 « 41. To fund their Banc de Binary trading accounts and make the trades, U.S. customers transferred funds from the U.S. to Banc de Binary by credit card, wire transfer, check or third party payment systems (e.g., MoneyBookers E-wallet, Alertpay E-wallet, etc.) to foreign bank accounts maintained in the name of Banc de Binary or over which Banc de Binary had beneficial control and interest. » (p.12)

« Venue properly lies with the Court pursuant to 7 U.S.C. § 13a-l(e) (2012), because the acts or practices in violation of the CEA and the Regulations have occurred, are occurring, or are about to occur within this District, among other places, and because one or more of the Defendants transact or transacted business in this District. » (p.14/15)

« 54. Thus, as a matter of law, BdB Ltd., ETBO, BO Systems and BDB Services operated as a common enterprise during the Relevant Period. » (p.15)   « 3. The Binary Options Offered by Defendants are Commodity Options Under the CEA and CFTC Regulations » (p.16)

56. The binary options offered on the website to U.S. customers were not excepted or exempted from the Commission’s ban on trading options off-exchange. (p.16)

 

Paris, le 27 janvier 2017

L’AMF invite les clients de la plateforme eu.bancdebinary.com à contacter dans les meilleurs délais la société Banc de Binary Ltd, propriétaire du site

La CySEC, le régulateur financier chypriote, a annoncé que Banc de Binary Ltd, entreprise régulée à Chypre et proposant des services d’investissement via le site internet eu.bancdebinary.com a décidé de renoncer à son agrément.

La CySEC a annoncé le 11 janvier 2017 que Banc de Binary Ltd avait décidé de renoncer à son agrément par courrier en date du 9 janvier 2017 avec date d’effet le 15 janvier 2017. En conséquence, l’agrément de cette société étant désormais caduc, elle n’est plus autorisée à commercialiser ses produits. Le régulateur chypriote précise dans son communiqué que Banc de Binary est néanmoins tenue de respecter les obligations résultant de la fourniture de services d’investissement pendant trois mois à compter du 15 janvier 2017, période durant laquelle le prestataire reste sous la supervision de la CySEC.

Dans ces conditions, l’AMF recommande aux clients ayant ouvert un compte auprès de cette plateforme d’écrire sans tarder, par courrier recommandé avec accusé de réception, à Banc de Binary Ltd et d’adresser une copie de ce courrier à la CySEC, afin de demander la clôture de leur(s) compte(s) et le remboursement de leurs soldes éventuels.

Cyprus Securities and Exchange Commission (CySEC)

27 Diagorou Str.

1097 Nicosia, Chypre

Adresse Postale

P.O BOX 24996

1306 Nicosia, Chypre

Banc de Binary

4, Profiti Ilia Street Internationak Business Centre

Office 401 Germasogeia CY

4046, Limassol, Cyprus
Largement mobilisée pour lutter contre les dangers du trading spéculatif sur internet pour les particuliers, l’Autorité des marchés financiers rappelle qu’elle mène des actions régulières, notamment auprès du régulateur chypriote, afin de protéger les investisseurs situés sur le sol français contre d’éventuelles pratiques abusives de la part de prestataire offrant ce type de service.

Vous avez des questions ?

Vous pouvez contacter l’équipe d’AMF Epargne info service au 01 53 45 62 00 du lundi au vendredi de 9h à 17h.

En savoir plus :

Site internet de la Cyprus Securities and Exchange Commission (the ‘CySEC’)

 A propos de l’AMF
Autorité publique indépendante, l’AMF est chargée de veiller à la protection de l’épargne investie en produits financiers, à l’information des investisseurs et au bon fonctionnement des marchés.
Visitez notre site www.amf-france.org
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *