Nouvelle illustration de la crise des crédits hypothécaires « subprime » à la française. Comme on l’observe bien souvent dans les dossiers de surendettement, les « accidents de la vie » (maladie, chômage, divorce conflictuel…), sont la principale cause d’insolvabilité des emprunteurs. Une pétition lancée par une mère de famille en difficulté, pour empêcher la saisie de son logement par les Caisses d’épargne, nous éclaire sur la conduite pas très claire des banques écartant d’autres options de recouvrement de leurs créances.

Comme dans la crise des subprime aux Etats-Unis, des banques françaises privilégient parfois la saisie-vente et l'expropriation de leurs emprunteurs alors que des solutions plus adaptées semblent possibles. (photo © GPouzin)

Comme dans la crise des crédits « subprime » aux Etats-Unis, des banques françaises privilégient parfois la saisie-vente et l’expropriation de leurs emprunteurs alors que d’autres solutions plus adaptées semblent possibles. (photo © GPouzin)

Deontofi.com reproduit ci-dessous le texte de la pétition lancée par madame Karine Somnard, mère de famille de 38 ans, pour sauver sa maison (à Saint-Cézaire-sur-Siagne) de la vente aux enchères prévue le 19 Mars 2015 au profit de la Caisse d’Épargne Côte d’Azur.

En résumé, on apprend d’abord que ses ennuis financiers sont liés à son divorce conflictuel, son ex-mari n’exécutant pas les actions ordonnées par la justice. C’est souvent le cas dans un divorce conflictuel, qui est toujours une affaire compliquée.

Indépendamment des injonctions de payer le crédit décidées par la justice à l’encontre de l’ex-mari, on apprend dans cette pétition que la banque a cependant d’autres moyens de récupérer sa créance sans procéder à la saisie-vente du logement, ce que la Caisse d’épargne n’a pas contesté puisqu’elle ne semble pas vouloir répondre à l’interpellation publique dont elle fait l’objet sur cette affaire.

L’emprunteuse en difficulté explique qu’elle a souscrit un autre crédit auprès de la Société générale pour rembourser celui des Caisses d’épargne qui bloquent cette opération pourtant plus simple que la procédure de saisie-vente du bien. L’emprunteuse en difficulté explique ainsi qu’elle se retrouve à rembourser depuis deux ans les mensualités du prêt de refinancement souscrit à la Société générale, sans que l’argent débloqué permette de mettre fin à la procédure d’expropriation de son bien par la Caisse d’épargne.

Nous avons signé cette pétition au nom de Deontofi.com et invitons chaque lecteur à prendre connaissance de son contenu ci-dessous, pour juger par lui-même s’il estime pertinent et utile de la soutenir.

« Adressée à
Directeur général adjoint Stratégie, Affaires juridiques, Secrétariat général et Conformité Marguerite Bérard-Andrieu
Président du Groupe Banque Populaire Caisse d’Epargne Francois Pérol
Membre du Directoire, Directeur général Banque commerciale et Assurance Jean-Yves Forel
et 5 autres
Membre du Directoire, Directeur général Finances, Risques et Opérations Daniel Karyotis
Membre du Directoire, Directeur général Ressources humaines et Communication interne groupe Anne Mercier-Gallay
Membre du Directoire, Directeur général de Natixis Laurent Mignon
Membre du Directoire, Directeur général adjoint Stratégie, Affaires juridiques, Secrétariat général Marguerite Berard-Andrieu
Responsable contentieux Caisse d’Epargne Côte d’Azur Pierre Roussille

Je suis Karine Somnard, je vous demande de l’aide pour sauver ma maison qui se trouve à Saint-Cézaire-sur-Siagne de la vente aux enchères prévue le 19 Mars 2015 au profit de la Caisse d’Épargne Côte d’Azur.Je suis âgée de 38 ans et je me suis séparée en 2008 et j’ai eu un divorce très conflictuel terminé en 2012, de cette précédente union est né Romain âgé de 13 ans.J’ai depuis refondé une famille avec mon nouveau compagnon composée de Maxime âgé de 3 ans (handicapé aux pieds), Lily-Rose âgé de 18 mois et j’attends d’ici 2 mois l’arrivé d’un petit garçon.

Mon ex-mari qui est taxi sur Nice, se trouve être détenteur d’un patrimoine personnel de près de 2 millions d’euros (élément découvert par mon avocat lors de la procédure de divorce). Il retarde délibérément les opérations de liquidation du régime matrimonial auprès du notaire. En même temps il a refusé de payer le crédit immobilier de la Caisse d’Épargne Côte d’Azur alors que le Juge aux Affaires Familiales l’y avait condamné, ce qui a mené à cette procédure de vente aux enchères, mon ex-mari agit ainsi pour me ruiner.

Pourquoi la Caisse d’Épargne qui pouvait légalement récupérer les mensualités impayées n’a engagé aucune procédure contre mon ex-mari (elle a aussi saisie sa licence de Taxi à titre conservatoire, mais elle ne veut pas la mettre en vente), la Caisse d’Épargne préfère saisir la maison et mettre tout une famille à la rue, on est en droit de se demander jusqu’à quand la Caisse d’Épargne va protéger cette clientèle à hauts revenus ?

Bien qu’ayant obtenu un nouveau crédit immobilier auprès d’un autre établissement bancaire, je n’arrive pas à obtenir le transfert des fonds et le transfert d’hypothèque entre les deux banques, celle a qui est due le crédit et celle qui a consenti le crédit. Afin d’éviter la vente de la maison aux enchères le 19 Mars prochain, la Caisse d’Épargne Côte d’Azur doit accepter de différer la saisie (6 à 12 mois), pour me permettre d’avoir le temps d’obtenir l’autorisation de la justice, de signer le transfert d’hypothèque sans mon ex-mari (cela ne le lèse en rien) et ainsi rembourser la Caisse d’Épargne Côte d’Azur.

Dans le cas ou la Caisse d’Epargne ne souhaite pas accepter de différer la saisie, alors qu’elle se retourne vers mon ex-mari et mette en vente sa licence de taxi, car c’est lui qui est la source de ce problème, il se retrouvera donc dans la situation de l’arroseur arrosé.

La situation est tellement ubuesque que je rembourse mensuellement mon crédit obtenu depuis deux ans à la Société Générale, alors qu’il est bloqué chez le notaire, et que la Caisse d’Épargne Côte d’Azur voulant s’approprier à bon prix la maison, continue la saisie-vente en refusant d’écouter mes arguments.

Devant l’urgence d’une telle situation, nous vous demandons de vous mobiliser, afin de nous aider en signant la pétition pour que la Caisse d’Épargne Côte d’Azur veuille bien stopper la procédure – afin d’éviter la vente aux enchères du 19 Mars – le plus rapidement, et que ma famille ne se retrouve à la rue après le mois de Mars !

Avec Romain, Maxime, Lily-Rose et le bébé qui arrive, nous vous remercions d’avance pour votre soutien. »

Si vous voulez signer cette pétition, cliquez ici :
 Mise à jour du 7 mars 2015:

« Grâce à votre mobilisation les négociations sont en cours !!!
Karine SOMNARD

Saint-Cézaire-sur-Siagne, France

7 mars 2015 — Grâce à votre formidable soutien, la caisse d’épargne m’a reçue au siège à Nice et des négociations sont en cours.
Je remercie toutes les personnes qui me soutiennent depuis le début par leurs envois de messages ou leurs signatures.
J’espère pouvoir vous donner de bonnes nouvelles très bientôt.
Encore merci encore à vous tous »

Share Button
Print Friendly, PDF & Email

Un commentaire

  1. pigeonxxl, le

    elle a tout d’une grande…oui mais d’une grande saloperie : la vraie pourriture a l’état pur ! les plus dangereux truands n’étaient pas postés dehors , ils étaient nichés dedans ! il y a la banque qui appartient a ses clients ça change tout il y a aussi la banque qui appartient a une bande de truands ça ne change rien du tout ! est-il normal que les gros cochons de patrons naturellement toujours gagnants s’empiffrent la gueule sans risquer l’indigestion , sur le dos des petits pigeons évidemment toujours perdants bien plumés et nickel chrome astiqués ? des criminels des véreux des mafieux , peut etre pas des voleurs mais bien des receleurs , que ces branleurs de dirigeants certains sont décorés de la Légion d’Honneur , des profiteurs du labeur des travailleurs ! ils m’auront fait la « totale » c’est a dire boire le calice jusqu’à la lie ! entre tout ce qu’ils me siphonne au passage , ce qu’ils me dilapide sur les marchés boursiers , le P.E.L. retiré des pieds car ceci est bien la cause de tout ce qui est arrivé , l’impot payé sur un revenu disparu etc , a ce jour soit près de 16 années après avoir été dégueulassement attiré sur la bourse (non sans raison) au plus cher payé , en faisant miroiter l’idée que l’affaire allait toujours grimper , en réalité ils n’étaient pas sans savoir que la fete n’allait pas durer et que tout allait se casser le nez , et c’est bien ce qui s’est confirmé ! résultat des courses ou soit dit en passant en misant sur les bourriques aurait été beaucoup plus prolifique : a vue de nez c’est 2500 voir 3000 euros d’en-Volés , d’ailleurs je ne sais meme plus , tant ça peut vite évoluer et pas vraiment du bon coté , en vous signalant aussi que symboliquement pour ne pas accepter et reculer l’évidente réalité , jusqu’au bout de la vie je tiendrai compagnie a ce ramassis de pourris , je leur ai dit « ce qui pourra rester (?) je vous le donne prenez le en cadeau …mais promis juré ce sera un cadeau empoisonné , vous n’allez pas vous en tirer intacts et encore moins renforcés ! » partout en tirant a boulets rouges pour les « allumer » et leur faire publiquement une publicité d’enfer : passage aux caisses des grands magasins , plus il y a la queue plus je suis content , en battant le pavé avec tee shirt personnalisé devant les agences ou remarquez ils tiennent le haut du pavé niveau malhonneteté , en haranguant les clients voir les passants , avec les inconnus de manière impromptue : « au fait vous n’ete pas client de cette saleté de caisse d’épargne? » et meme les démarcheurs téléphoniques pourtant généralement hais sont ici bien accueillis , tout pour alerter ceux qui peuvent ignorer ce danger , tout pour ameuter ceux qui se sont résigner ! une vérité : le blé envolé pour chaudement dans d’autres poches aller germer , espérer un jour le récolter c’est rapé , ce sont d’autres fumiers qui vont le moissonner ! vous voyez ce n’est pas ma banque qui a été braquée c’est ma banque qui m’a braqué , bienvenue dans notre si joli pays : la République Bananière Française pas mal hein !

    Répondre Signaler un abus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *