Dès le 15 mars l’expert en fiscalité Thibault Diringer alertait des conséquences du PFU

A l’approche de la date limite de votre déclaration de revenus, lisez cette information pour payer moins d’impôts dès cette année.

Formateur expert en fiscalité, auteur de guides et animateur du site Corrigetonimpot.fr, Thibault Diringer nous avait averti d’un point de vigilance sur la déclaration de revenus en ligne, dès son ouverture au public : la taxation des revenus financiers s’effectue d’office au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30% qui est désavantageux pour une très grande majorité de contribuables.
En effet, jusqu’en 2018 la fiscalité de l’épargne était très hétérogène mais la plupart des placements bénéficiaient de certains régimes d’abattements ou d’une fiscalité allégée, se limitant parfois aux seuls prélèvements sociaux.

Pour harmoniser la fiscalité de l’épargne, Emmanuel Macron avait promis de créer un PFU de 30% pour tous les placements. Problème, il n’est avantageux que pour les contribuables ayant des revenus très élevés. Surtout dans le cadre de la déclaration de revenus de 2018 déposée en 2019, car les revenus financiers de l’an dernier sont soumis au taux moyen d’imposition du contribuable, et pas à son taux marginal d’imposition.

Récupérez en un clic le trop perçu prélevé par le fisc

Sur cette base, Thibault Diringer estime que plus de 99% des contribuables seront gagnants cette année en cochant la case 2OP pour que leurs revenus financiers soient taxés selon l’ancien régime d’imposition avec ses abattements, plutôt qu’en ne cochant rien et en subissant le PFU de 30% déjà appliqué sur leurs placements par les établissements financiers.

Il explique tout cela avec de nombreux exemples et simulations à l’appui dans un article dont il a résumé l’enjeu pour Deontofi.com :

Pour faire simple, le gouvernement a créé un nouvel impôt sur les placements (PFU), très attractif pour les hauts revenus. Pour les contribuables normaux, on a promis que rien ne changerait et qu’ils pourraient rester sous l’ancien système.

Problème : le PFU a été pris par défaut à tout le monde ! Ceux qui veulent rester sous l’ancien système devront cocher une nouvelle case perdue en plein milieu de la déclaration d’impôt 2019. Les personnes non imposables doivent absolument cocher la case 2OP pour annuler le PFU et être remboursées si elles ont un des placements bancaires concernés. Elles sont censées ne rien payer mais on leur a pris le PFU par défaut et il faut qu’elles demandent à être remboursées via cette case.

C’est malheureusement un peu technique et c’est sûrement voulu mais j’ai essayé d’aller au plus simple ici :

https://www.corrigetonimpot.fr/declaration-impot-prelevement-forfaitaire-unique-pfu-case-2op/

A mon sens, c’est une information à diffuser et je n’ai rien vu dans aucun média sur ce sujet. Même moi qui passe mon temps sur ce sujet, je m’en suis rendu compte la semaine passée [mi-mars], j’étais persuadé que ce serait aux contribuables aisés de cocher la case pour avoir le PFU et non l’inverse….

Mise à jour du 10/5/2019: Un lecteur attentif nous a mis la puce à l’oreille. « En cas d’option pour le barème IR (en cochant la case 2OP), il convient également de supprimer les revenus mis par la banque en 2CG et de les descendre en case 2BH. Le fait de préférer l’IR au PFU rend une partie des Prélèvements Sociaux desdits revenus déductible », suggère-t-il. Aussitôt dit, aussitôt vérifié, et aussitôt fait.

Thibault Diringer de Corrigetonimpot.fr nous confirme:

Les revenus en case 2Cg ne permettent pas d’avoir la CSG déductible en N+1 alors que les revenus en 2BH le permette. Avant, les revenus bancaires étaient en 2BH et la CSG était déduite toute seule.

Avec le PFU, la CSG n’est pas déductible et comme le PFU est la norme, tous les revenus sont mis en 2CG (non déductible). Il faut non seulement refuser le PFU pour avoir une meilleure fiscalité cette année, mais en plus basculer la case 2CG en 2BH pour profiter de la CSG déductible l’an prochain !

Une lacune enfin réparée !

Corrigez la case 1AJ de l’abattement inscrit en case 1GA


Attention également si vous bénéficiez d’un abattement à déduire des revenus indiqué dans la case AJ, par exemple pour les assistantes maternelles ou les journalistes, car le montant saisi dans cette case n’est pas pris en compte automatiquement par le fisc. Vous devez le déduire vous-même en corrigeant le montant des salaires pré-rempli dans la case 1AJ puis faire figurer l’abattement en case 1GA pour information, comme nous l’avions déjà signalé début 2018 grâce à Corrigetonimpot.fr.

Accédez à des articles privilégiés avec des services de conseils confidentiels personnalisés et soutenez Deontofi.com, 1er média pour une finance propre, en vous abonnant ici: Abonnements sur mesure à Deontofi.com

Print Friendly, PDF & Email

2 commentaires

  1. mistered09, le

    Bonjour,
    Pour ma part, je me suis aperçu sur le simulateur des impôts que la case 2Op et le changement de 2CG vers 2BH pouvait faire diminuer mon impôts .
    Sauf que cela a un impact sur le taux de prélèvement applicable à partir de septembre inversement proportionnel au gain de l’impôt : Dans mon cas avec 2OP coché, l’impôt est moins élevé mais le taux applicable à partir de septembre est plus élevé. Je crains que l’économie faite d’un côté soit redonnée plusieurs fois de l’autre. Quelle est l’explication à ce qui parait pour moi une incohérence ?
    Cordialement.

    • Gilles Pouzin, le

      Merci cher lecteur pour cette question pertinente, voici la réponse Thibault Diringer, expert fiscal du site corrigetonimpot.fr :
       » En fait il faut retenir que le taux a la source n est qu une avance. Ce qui est important c est l impôt final calculé sur la déclaration. Peu importe le taux a la source pris en année N, c est l impôt réel calculé en N+1 sur les revenus N qui est important et le taux pris a la source sera remboursé.
      Le PFU est un impôt calculé en dehors de la déclaration et donc n est pas pris en compte dans le taux a la source. De fait, on le paie d un coup au moment du rachat ou via la déclaration en N+1 selon le placement. En le refusant, les revenus bancaire sont imposés de manière bien plus légères mais via la déclaration d impôt. De fait ces revenus sont alors pris en compte dans le calcul du taux. Le taux pris a la source augmente mais l impôt réel final baisse. Ton lecteur à intérêt a cocher la case si l impôt pour cette année diminue. Il fera le même arbitrage l an prochain. Le taux a la source n étant qu une avance, il ne faut pas se focaliser dessus. »
      En espérant que cette réponse vous aura été utile, merci de votre confiance et bonne lecture sur Deontofi.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.