François Molins, procureur de la République du Tribunal de Grande instance de Paris, expose l'offensive judiciaire contre les escrocs du Forex, lors de la conférence commune des autorités contre le fléau des arnaques sur Internet,

François Molins, procureur de la République du Tribunal de Grande instance de Paris, expose l’offensive judiciaire contre les escrocs du Forex, lors de la conférence commune des autorités (AMF-ACPR-Parquet du Tribunal-DGCCRF) contre le fléau des arnaques sur Internet, à Paris le 31/3/2016. (photo © GPouzin)

Deontofi.com livre ici le script de l’intervention de François Molins, procureur de la République du Tribunal de Paris, reconstitué sur la base des notes prises lors de la présentation commune des autorités financières, administratives et judiciaires, réunis au siège de l’Autorité des marchés financiers le 31 mars 2016. Les formulations exactes peuvent avoir été légèrement différentes, mais l’essentiel des informations et l’esprit de cette présentation sont conformes aux notes de l’auteur.

François Molins, procureur de la République du Tribunal de Paris :

Les escrocs du trading sont très bien organisés pour brouiller les pistes, ils utilisent faux noms, appellent depuis des call centers à l’étranger affichant des numéros de téléphone français, utilisant de fausses adresses IP pour leurs communications électroniques, en vue de réaliser des escroqueries de masse, en s’appuyant sur la publicité en ligne que le législateurs pourrait interdire, comme le projet de loi Sapin II le prévoit.

On voit de plus en plus d’usurpation d’identité des autorités, avec des faux noms et des faux documents. Bien évidemment une demande d’argent ne peut pas venir d’une quelconque autorité ni institution. Cela conduit évidemment à aggraver des situations personnelles ou familiales difficiles.

Les arnaques du Forex relèvent de l’escroquerie organisée, et je pèse mes mots, car ils opèrent en réseaux et s’appuient sur un mécanisme de blanchiment à grande échelle.

Les escrocs ouvrent des comptes dans des banques ou auprès de services de paiement dans des pays coopératifs dans l’Union européene, puis virent immédiatement l’argent reçu vers d’autres pays étrangers non coopératifs.

L’objet ou l’effet de ces circuits est de faciliter le détournement, et en plus d’entraver l’action de la police et de la justice pour semer les enquêteurs et les obliger à recourir à une coopération internationale qui est toujours longue et difficile.

Face à ces escrocs, le parquet a tissé des liens avec l’AMF qui est souvent la première contactée par les victimes, avec l’ACPR qui dispose d’une expertise précieuse en matière de circuits financiers, et avec la DGCCRF, dont le réseau permet un repérage.

Au total, les escroqueries du Forex et des options binaires ont rapporté plus de 4 milliards d’euros, ce qui est supérieur a l’escroquerie sur la taxe carbone, selon une estimation à partir des dossiers que nous traitons.

Le vigilance est de mise. Elle est plus que jamais nécessaire, car la perspective de ne jamais récupérer son argent est quasi certaine.

Cette semaine, nous avons mené 15 interrogatoires d’individus impliqués dans ces affaires, et 5 perquisitions ont eu lieu en Israël grâce à la coopération de la police israélienne que je remercie chaleureusement.

Cette enquête met en lumière les méthodes opératoires en bande organisée, des circuits de blanchiment à grande échelle, depuis des centres d’appels avec des dizaines de démarcheurs.

Il faut aussi redoubler de vigilance contre les escroqueries aux faux virements, sur lesquelles enquête la section cybercriminelle de la police. Les « fauvir » (pour faux virement), encore appelées arnaques au faux président, peuvent aller de quelques centaines de milliers d’euros à des millions d’euros. La société victime remet des fonds qu’elle n’aurait pas dû verser, grâce à des manœuvres d’escrocs opérant selon un scénario très sophistiqué, qui se concrétise par une histoire pour obtenir la remise de fonds et prendre la fuite.

Il y a d’abord un stade d’ingénierie sociale, quitte à s’introduire dans le réseau informatique ou pirater l’organisation avec des virus pour accéder à un maximum d’information sur l’entreprise. Puis ils passent à l’attaque avec de fausses identité pour solliciter un virement urgent toujours ultra-confidentiel, sous prétexte de préparer une OPA secrète, de régler une rançon rapidement, payer une taxe en retard discrètement, etc.

Les escrocs s’insinuent dans le lien commercial, après des piratages de mails, pour solliciter un faux virement vers l’étranger. On estime le préjudice supérieur à 500 millions d’euros depuis 2010, en France.

Il faut faire preuve d’une plus grande vigilance pour s’assurer de l’identité des destinataires. Il est nécessaire de déposer plainte extrêmement rapidement et de prévenir aussi vite sa banque. Nous avons une approche pragmatique pour tenter de récupérer les fonds détournés, mais avec la volatilité des circuits financiers, il faut une étroite collaboration internationale, ce qui rend les choses toujours difficiles.

La France est le pays le plus touché, même si ces escroqueries s’étendent dans d’autres pays. La meilleure arme est la sensibilisation.

Il est toujours plus intéressant de prévenir que de poursuivre et punir.

Nous devons faire appel au bon sens du public pour ne pas confier son argent à l’aveugle.

– Pourquoi la France ? interroge un journaliste.
– François Molins : C’est toujours difficile de savoir, mais je pense que cela peut être lié à des individus bien connus dont la base arrière est en Israël et qui avaient déjà été reconnus coupables d’escroqueries passées.

Share Button

5 commentaires

  1. LOSA Michel, le

    et oui encor un de plus ; je me suis fais escroquer 26000£ de l héritage de mon père donc sentimental pour moi , je viens encor d’etre contacté par mr Lemercier que l’on m’avais signalé décédé ;je lui est dis vous ete résuscité ; comment ça ! et oui aprés avoir renvoyé 2500£ de ma bonne foi il m’a retransmis un ordre de virement ,et trois semaines aprés je tel et on me dis décédé d’un grave accident .j’ai des enregistrements des vidéos de comptes ,déposé plainte et le procureur place sans suite escroc inconnue ; dirigé moi vers des gens capable ,merci a vous .

    Répondre Signaler un abus
  2. Lucie, le

    Bonjour,
    Je connais une personne qui « travaille » pour le FOREX . Cette personne est en France évoluant dans un milieu aisé ..
    Je n’ai pas été victime, moi même, d’arnaque de sa part car je n’ai pas d’argent…Cette personne est un véritable escroc tant dans l’exercice de « sa profession » que dans son milieu privé (Abus de faiblesse etc…)
    Peut-on et/ou devrait -on faire un signalement auprès de la Police ?
    Merci

    Répondre Signaler un abus
    • Gilles Pouzin, le

      Merci pour ce témoignage instructif. On ne peut porter plainte si l’on n’a pas été victime d’un délit, pour un tel signalement vous pouvez tout au plus déposer une main courante si vous souhaitez simplement déclarer certains faits vous concernant à la police.

      Ces faits ne constituent pas forcément une infraction (par exemple des bruits de voisinage indique le site du Service public).
      Contrairement à une plainte, vous ne souhaitez pas poursuivre l’auteur des faits. Il ne sera pas forcément prévenu du dépôt de la main courante. Aucune enquête ne sera déclenchée.

      La main courante permet surtout de dater officiellement les faits en question en vue de toute procédure judiciaire ultérieure.

      Répondre Signaler un abus
  3. stumph yves, le

    Monsieur
    j’ai eté excroqué par KD market par un trader nommé kevin werner de la somme de 63500 euro en 1 an j’ai poter plainte a la gendarmerie toulouse qui a envoyer le dossier a la bigade financiere de paris a se jour aucun resultat ma ete envoyer depuis 2014 pourais je savoir ou en est l’affaire de la société qui as disparue qui etais en angleterre
    merci de votre reponse
    monsieur yves stumph

    Répondre Signaler un abus
    • Gilles Pouzin, le

      Malheureusement comme nous l’écrivons sans relâche, les autorités judiciaires ont déjà le plus grand mal à mettre la main sur les escrocs du trading forex, et encore moins de chances de retrouver l’argent volé qu’ils ont planqué dans les paradis bancaires les plus opaques, et nous n’avons pas plus d’informations qu’eux sur cette affaire.

      Répondre Signaler un abus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *