Ne pas avoir accès et/ou avoir des difficultés dans l’utilisation des produits et services bancaires est un handicap supplémentaire pour 5 à 6 millions de personnes en France confrontées à des interdictions bancaires, fichées au registre des incidents de remboursement de crédits aux particuliers, en surendettement, etc. Ce phénomène « d’exclusion bancaire » frappe globalement des personnes en situation précaire ou fragile, traversant une période d’instabilité financière ou personnelle. Le Secours Catholique, la Croix-Rouge française et l’Union national des centres communaux d’action sociale (Unccas) ont lancé un Manifeste pour l’inclusion bancaire en France  qui appelle à améliorer le cadre législatif en vigueur.

Le Manifeste préconise la mise en place d’indicateurs quantitatifs et qualitatifs. Un organisme indépendant, où siègeraient les banques, les associations et les pouvoirs politiques, assurerait le suivi des indicateurs et, sur cette base, certifierait les banques les plus méritantes. Ces certifications seraient un critère de sélection lors des appels d’offres publics.

Share Button
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *