Lanceur d’alerte qui avait révélé le détournement des fondateurs de l’Afer, François Nocaudie s’interroge sur les raisons ayant permis aux coupables d’échapper à leur condamnation. (photo © GPouzin)

Deontofi.com reproduit ci-dessous la lettre ouverte de François Nocaudie, lanceur d’alerte ayant permis la révélation du détournement de fonds des dirigeants de l’Association Française pour l’épargne et la retraite AFER [avec mise en gras par nos soins d’informations importantes à connaître].

SOS PRINCIPES AFER
Association de défense des principes de l’Afer
BP 95952 / 37052 TOURS CEDEX 01

Monsieur François Hollande
Président de la République
Palais de l’Elysée
55 rue du Fbg Saint Honoré

Lettre ouverte

Tours, le 15 mars 2017

Monsieur le Président,

Le 2 juillet 2016, la Cour d’appel de Versailles a ordonné, au profit de 50.463 victimes des détournements commis par les anciens dirigeants de l’Afer, la restitution d’une partie de la somme qui avait été mise le 22 décembre 2000 sous main de justice pendant l’instruction de la plainte dont j’avais pris l’initiative.

Au total, les 50.463 victimes concernées devraient déjà avoir perçu au prorata du préjudice de chacune 27 millions d’euros, dont 10 millions d’intérêts de retard.

Aujourd’hui, 15 mars 2017, pas une d’entre elles n’a perçu son dû et aucune explication n’a pu être fournie par l’Afer. Selon le témoignage digne de foi d’un adhérent concerné qui a pris la peine de téléphoner au bureau de l’exécution des peines de la Cour de Versailles, le blocage émanerait du Trésor Public.

Toujours dans le même dossier, aux termes d’un récent rapport du Cabinet Kofram (l’ex Cabinet d’investigations financières d’Antoine Gaudino *) et d’une lettre de la Directrice de l’Agrasc, il apparaît également douteux que les anciens dirigeants de l’Afer aient réglé la totalité de la peine de confiscation de 92,5 millions d’euros à laquelle ils avaient été condamnés par la Cour d’appel de Paris.

Ce qui est certain, c’est qu’ils ont pu expatrier beaucoup d’argent depuis leur condamnation, notamment au Luxembourg, en Suisse, en Uruguay et dans l’Etat du Delaware.

Si nous sommes encore dans un Etat de Droit, comment de telles anomalies sont-elles possibles ?

Dans l’espoir, Monsieur le Président, que vous ferez rapidement le nécessaire pour qu’un terme soit rapidement mis à la première et que dans le cas de la seconde, la vérité, quelle qu’elle soit, soit portée à la connaissance de tous, je vous prie d’agréer l’expression de ma très haute considération.

François Nocaudie
Fondateur de Sos Principes Afer

  • C’est sur la base des preuves de détournements que nous avait rapporté Antoine Gaudino que nous avions pris la décision de porter plainte (PJ Rapport Kofram)

CC : Monsieur le Ministre des Finances / Monsieur le Ministre de la Justice

Fondée par François Nocaudie, le premier à avoir révélé le scandale et poursuivi les dirigeants fraudeurs de l’Afer, l’association SOS Principes Afer reste une voix incontournable des adhérents mécontents.

Share Button
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *