Qu'elle est belle ma salade ! Il suffit malheureusement souvent d'une mise en page aguicheuse avec un semblant de sérieux pour piéger les épargnants et leur dévaliser leurs économies.

Qu’elle est belle ma salade ! Il suffit malheureusement souvent d’une mise en page aguicheuse avec un semblant de sérieux pour piéger les épargnants et leur dévaliser leurs économies. Les victimes de l’arnaque « Club Epargne » en ont fait l’amer découverte. Figurant sur la liste noire des sites de trading illégaux en France, cette supercherie a englouti leurs économies.

Club-Epargne.com ne répond plus. Chronique ordinaire des arnaques à l’épargne, ce prétendu prestataire de services financiers qui n’en a jamais été un, fait le mort. Comme les autres. Ceux d’avant et ceux d’après. Comme tous les sites bidons de ces margoulins, étalant des promesses de rêves auxquels veulent croire les épargnants en période de disette du rendement et de krachs fréquents.

Depuis quelques jours, des épargnants découvrent effarés qu’ils se sont fait voler. L’intermédiaire auquel ils pensaient confier de l’argent pour le faire fructifier a disparu avec la caisse. L’argent des épargnants n’a d’ailleurs jamais fructifié et aucun d’eux n’a jamais pu retirer le moindre centime, selon des témoignages de victimes auprès de Deontofi.com.

Attention ! CLUB-EPARGNE.COM ARNAQUE.
Traideur : GEROME VIGNAL. ARNAQUEUR
Tous nos comptes se sont vidés en 2 minutes le 3 mai 2016 et plus de nouvelle de notre traideur depuis un mois ! LE SITE FONCTIONNE TOUJOURS MAIS NOS COMPTES SONT A ZERO.
Alerte pour tous les gens qui liront ce message. Pour nous c’est trop tard malheureusement !…

Commentaire :
– Nous sommes dans le même cas, nous n’avons plus de nouvelles de Gerome Vignal depuis 1 mois à club-epargne.com.
Ma famille également a placé beaucoup d’argent (5 comptes ouverts) en tout .
Tous nos comptes sont à 0 sur le site , c’est la panique totale chez nous !
Grande inquiétude et peu d’espoir.

Commentaire :
– Bonjour , si j’ai un conseil à vous donner, gardez votre argent ! Moi je viens de me faire escroquer de 30 000 euros par la plateforme CLUB-EPARGNE.COM et trois membres de ma famille ont perdus 20 000 et 15 000 euros avec moi sur la même plateforme
Une horreur ! Ce sont des escrocs, et mon trader qui était aussi le leur a disparu.
Il s’appelle JEROME VIGNAL et aucun numéro de téléphone ne répond depuis plus d’un mois ! Mon compte marque zéro, ils m’ont pris mes 30 000 euros en 15 minutes de trading !!
Surtout, que ça se dise ! Car il faut arrêter ces voleurs de plumer les gens !

Malheureusement, cette escroquerie est un épisode de plus dans cette mauvaise série banalisée par les pubs.

L’histoire vécue par les épargnants est toujours un peu la même. D’abord on les appâte avec des promesses flattant leurs rêves d’épargnants : faire des gains rapides ou profiter de rendements élevés sans risque et si possible sans impôts. Ensuite, on les conforte et on les encourage à placer davantage, d’abord avec un compte d’essai gratuit, des bonus et des opérations (factices) présentées comme gagnantes. Et puis un beau jour… Plus rien. Ou parfois un brutal retour de bâton pour remettre les compteurs à zéro et dépouiller définitivement l’épargnant ses prétendus gains virtuels, et de sa mise personnelle bien réelle.

La déconvenue vécue par les épargnants floués, quand ils veulent récupérer leur argent englouti par des escrocs du trading, est très bien racontée par Marielle Cohen-Branche, la médiatrice de l’AMF, dans son rapport annuel 2015 (p.21) :

Forex : même gagnant par miracle, vous risquez fort d’être perdant !

En présentant son rapport annuel, Marielle Cohen-Branche, médiateur de l'Autorité des marchés financiers (AMF) commente la hausse des réclamations d'épargnants lésés. (photo © JRTancrède, avec l'aimable autorisation des Annonces de la Seine)

Dans son rapport annuel 2015, Marielle Cohen-Branche, médiateur de l’Autorité des marchés financiers (AMF) explique le « bonneteau du Forex » ! (photo © JRTancrède)

Si par extraordinaire, il semble que vous soyez gagnant, vos gains risquent en réalité de fondre comme neige au soleil avant que vous puissiez les retirer…

Dans quelques cas rares, il peut arriver que le client finisse par obtenir un solde de son compte de trading supérieur au montant déposé à la suite de positions de trading gagnantes. S’il arrête toute prise de position à ce moment-là et résiste aux fortes incitations de son « conseiller » à reverser des sommes plus importantes, toutes les raisons vont être bonnes pour diminuer le montant retirable.

Dans un premier temps, le « bonus » qui avait été offert est annulé, car le client va apprendre que le volume de trade requis pour en bénéficier n’aurait pas été atteint.

Ensuite, apparaissent différentes facturations dont le client n’a jamais été informé (frais d’inactivité, commissions de retrait, etc.) et qui viennent encore grever le solde disponible. Enfin, des positions de trading prétendument non clôturées vont être fermées et engendrer des pertes.

Au final, le solde du compte aura littéralement fondu et la somme effectivement récupérée sur le compte bancaire personnel du client sera très inférieure aux sommes versées à la société de Forex. Le gain virtuel aura habilement été transformé en perte réelle…

Pourtant ces arnaques prospèrent sur l’insatisfaction des épargnants, comme le résume bien un lecteur de Deontofi.com dans son récent témoignage sur notre Forum Forex :

Pourquoi les gens acceptent-ils de se risquer sur le Forex?

Par ce que le marketing téléphonique de UFX-Markets (Reliantco Investments Ltd) est celui d’un financier expérimenté de 18 ou 20 ans au Forex. Le commercial explique que les banques gagnent un argent fou sur ce marché de 5000 milliards de dollars, avec votre argent ! et le comble, c’est qu’elles ne donnent aucun intérêt au client, actuellement et donc l’épargnant entre vite de mauvaise humeur et pique une colère qui lui fait perdre sa méfiance envers UFX qui promet des rendements entre 2 et 15% par mois.

L’épargnant perd toute vigilance car il est en colère et accepte alors de transférer des fonds chez eux…et reçoit l’aide téléphonique d’un trader qui l’appelle chaque jour pour proposer des « trades » gagnants, au moment opportun.

Les gains peuvent être élevés, mais le trader se trompe aussi !!

Une option binaire qui pourrait rapporter 100$ gagnante devient un trou de 40 000$ perdant dans les 20 minutes qui suivent, si vous n’êtes pas sortis à temps (ce qui est toujours difficile car cela équivaut à réaliser sa perte d’argent, 5 à 40 000$ soustraite au capital déposé chez eux).

Un vrai désastre que j’ai expérimenté, et auquel j’ai tout perdu en moins d’une semaine. De plus, tant que je gagnais, je n’ai jamais pu retirer d’argent de mon compte chez UFX.com… A déconseiller totalement, en conclusion.

Les espoirs de récupérer son argent avec ce genre d’arnaque sont quasi-nulles, pour les victimes françaises en tout cas. Mais le vent commencerait à tourner, car les escrocs du Forex ont commis quelques imprudences aux Etats-Unis, où leurs crimes sont plus sérieusement poursuivis, et plus sévèrement sanctionnés qu’en France.

Du coup, le FBI serait sur le coup. Selon nos informations, les escrocs du Forex auraient commis une maladresse dans une déclinaison de leurs arnaques à la délinquance astucieuse, la fameuse arnaque « au faux président », dites également « au faux virement » (fauvir). Parmi les nombreuses sociétés victimes de ces escroqueries en France (les montants volés se monteraient 500 millions en cinq ans, selon le parquet), se trouveraient plusieurs filiales de groupes américains. Or, les enquêteurs de l’Oncle Sam seraient particulièrement sensible à cette méthode d’arnaque mêlant l’espionnage à diverses fraudes sévèrement punies aux Etats-Unis (faux et usages de faux, en particulier faux en correspondance « mail fraud »).

« Depuis leur base arrière en Israël, les escrocs rigolent des procédures françaises et narguent ouvertement les autorités car ils savent qu’ils ne risquent aucune sanction dissuasive, explique une de nos sources. Mais avec les Américains ce n’est pas de la rigolade, ils comprendront quand l’un d’eux se fera extrader pour écoper de 100 à 150 ans de prison ». Comme Madoff ? Cela ne rendra pas leur argent aux victimes, mais ce serait la meilleure publicité pour dissuader sérieusement les épargnants de confier le moindre centime ou la moindre information confidentielle à ces sites d’escrocs dont les publicités trompeuses s’attaquent désormais aux stades de foot.

Bientôt la suite :

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *