Catégories de l'article : PlacementsLivrets

Le Livret A reste-t-il un bon placement quand on veut faire fructifier sa trésorerie disponible ?

J’ai de la trésorerie disponible et n’ai pas fait le plein de mon Livret A, est-ce que cela reste un bon placement ou y a-t-il des placements de trésorerie sans risque plus intéressants ? (Bruno)

Avec la baisse des taux d’intérêt des années 2010, placer sa trésorerie est devenu un casse-tête pour beaucoup d’épargnants à la recherche de placements sûrs et disponibles procurant la meilleure rentabilité pour leur argent.

Sur ces derniers critères, le Livret A demeure imbattable, malgré la baisse de son rendement à 0,75% depuis bientôt deux ans (il a été réduit de 1% à 0,75% le 1er août 2015).

Rappelons les 6 caractéristiques essentielles du Livret A :

  1. Rendement garanti (0,75% actuellement, depuis le 1/8/2015)
  2. Totalement exonéré d’impôt sur le revenu et prélèvements sociaux.
  3. Plafonné à 22 950 € de versements (à compléter avec le Livret de développement durable partageant des caractéristiques identiques jusqu’à un plafond de 12 000 € de versements).
  4. Sans aucun frais (ni sur versements, ni frais de gestion, ni frais de tenue de compte)
  5. Disponible immédiatement (virements à distance, retrait au guichet ou en agence sans délai)
  6. 100% garanti par l’Etat (indépendamment de la protection du fonds de garantie des dépôts)

Certes, il existe des solutions plus ou moins concurrentes pour faire fructifier sa trésorerie, dont les atouts sont souvent mis en avant par rapport à certaines limites du Livret A, en particulier son plafond de versements.

Il est vrai que pour un placement sans risque à plus longue échéance, la plupart des contrats d’assurance vie avec un bon fonds en euros sans risque demeurent plus rentables que le Livret A. Même avec un rendement tombé à 2% en 2016, si l’on retire 15,5% de prélèvements sociaux pour des gains retirés d’un contrat de plus de huit ans, il reste 1,69%. Mais attention, car avec l’assurance vie mieux vaut ne pas avoir besoin d’une disponibilité immédiate de son argent. Le délai pour récupérer son argent est souvent de plusieurs semaines avec des démarches administratives alourdies par les banques et assureurs pour dissuader les retraits. Dans les meilleurs des cas, avec les contrats les plus réactifs sur Internet, on vous promet que l’argent peut être versé sur votre compte dans un délai de 72 heures, soit trois jours. En outre, il faut faire attention au fait que toutes les assurances vie ne sont pas sans frais sur versements, loin de là, même si ces derniers sont devenus rares pour les contrats sur Internet.

D’un autre côté il y a aussi d’autres placements de trésorerie sans risque et disponibles concurrents, comme les livrets à taux attractif de certaines banques en ligne ou filiales de constructeurs automobiles (actuellement 1% brut sur le Livret Distingo de PSA Banque -Peugeot Citroën-, 1% brut aussi sur le Livret Zesto de RCI Bank -Renault-). Mais leur rendement net est souvent bien inférieur à celui du Livret A et du LDD, une fois déduits les 39,5% de prélèvements sociaux (15,5%) et d’acompte forfaitaire d’impôt sur le revenu (24%). Sur 1% brut il reste 0,6% net (0,605% précisément), soit 20% de moins que sur un Livret A !

Résultat des courses, si l’on n’a pas atteint les plafonds de versements (22 500 +12 000 =34 500€), le Livret A et le LDD sont des bons choix pour placer sa trésorerie à court terme sans risques que l’on veut garder disponible rapidement en cas de besoin.

C’est d’ailleurs ce que reflète le regain d’intérêt du Livret A auprès des épargnants, selon Le Cercle de l’Epargne, qui explique dans un récent communiqué que :

Au mois de février dernier, la collecte du Livret A a été positive de 1,4 (1,39) milliard d’euros. Il fallait remonter à février 2013 pour retrouver pour le deuxième mois de l’année un aussi bon résultat. En règle générale, le mois de février est assez mauvais pour le Livret A du fait du paiement du 1er tiers provisionnel et de l’absence de versements de primes.

Cette troisième collecte positive consécutive traduit la volonté des ménages français d’accroître leur poche d’épargne liquide dans un contexte politique incertain. Le sondage du Cercle de l’Épargne/Amphitéa publié le 21 mars 2017 confirme que les Français sont plus nombreux, en 2017, qu’en 2016 à juger le Livret A intéressant (22 % contre 19 %). En revanche, l’assurance-vie paie tout à la fois le prix de la baisse du taux de rendement des fonds euros et le débat sur un durcissement de sa fiscalité lancé par Emmanuel Macron.

Malgré son taux de 0,75 %, toujours selon le sondage 2017 du Cercle de l’Épargne, le Livret A est jugé un peu plus attractif financièrement cette année que l’année dernière. Ce résultat peut apparaître d’autant plus surprenant que l’augmentation de l’inflation érode son rendement réel. Les épargnants français semblent avoir accepté, bon gré mal gré, le faible niveau de rémunération du Livret A.

Le Livret de Développement Durable et solidaire enregistre également, au mois de février 2017, une collecte positive de 520 millions d’euros.

Au niveau de l’encours, les deux produits, Livret A et LDDs totalisent 365,7 milliards d’euros soit un plus haut depuis octobre 2014.

Compte tenu des incertitudes liées aux échéances électorales et de leurs conséquences sur la fiscalité de l’épargne, il est fort probable que le Livret A maintienne un niveau de collecte positive sur moyenne période.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *