Catégories de l'article : DéontologieInstitutions

Quatre ans après la découverte des 4,9 milliards d’euros de pertes à la Société générale liées aux opérations spéculatives incontrôlées de Jérôme Kerviel, le 24 janvier 2008, cet épineux dossier reviendra devant la Cour d’Appel de Paris, du 4 au 28 juin 2012. Pour mémoire, le jugement du Tribunal correctionnel du 5 octobre 2010 a condamné le trader à verser 4,9 milliards d’euros de dommages et intérêt à la Société générale, qui avait elle-même été sanctionnée par une amende de 4 millions de la Commission bancaire, le 3 juillet 2008, pour la défaillance de son contrôle interne. Le Tribunal avait par ailleurs reconnu le préjudice moral subi par les salariés de la banque (p.67 de ce jugement de 73 pages), fixé à 2500 euros.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *