Le gendarme boursier attire l’attention des épargnants sur le piège des entreprises de « recouvrement de pertes » frauduleuses qui les arnaquent une seconde fois (Rapport annuel 2017 du médiateur AMF p.20). (photo © GPouzin)

Alors que Deontofi.com est harcelé depuis plus de trois ans par une officine bulgare prétendument championne des récupérations de pertes auprès des sites d’arnaque au trading Forex (ce dont Deontofi.com estime qu’il est permis de douter), la médiatrice de l’Autorité des marchés financiers semble partager notre scepticisme dans son rapport annuel.

3/ Arnaques sur Internet: gare aux promesses de récupération de pertes des braconniers du droit

Comme à l’approche des passages à niveaux, où un train caché par un premier peur surgir d’une direction opposée, gare à l’engrenage d’arnaques dans lequel sont précipitées les victimes d’une première escroquerie. Attention, un escroc peut en cacher un autre ! C’est le message sur lequel insiste Marielle Cohen-Branche dans son rapport annuel 2017 du médiateur de l’AMF.

Comme la médiatrice de l'Autorité des marchés financiers dans son dernier rapport annuel 2017, Deontofi.com dénonce depuis 2015 le mélange des genres ambigu d'officines de récupération de pertes, comme le site bulgare Warning-Trading.com qui faisait la promotion de sites de trading Forex tout en vendant des services de récupération de pertes de trading. Une opinion qui vaut à son auteur un harcèlement de procès abusifs jusqu'ici tous perdus par Warning-Trading.

Il ne faut accorder aucune confiance à ces officines prétendant récupérer les pertes des victimes d’arnaques au trading Forex, diamants, bitcoin et autres placements bidons. Dans le pire des cas, ce sont les mêmes professionnels de l’escroquerie déguisés en sauveteurs pour dévalisé une deuxième fois leurs victimes avec d’autres masques et déguisements de leurs usurpations d’identité. Dans son rapport annuel 2017, la médiatrice de l’Autorité des marchés financiers met ainsi en garde les épargnants contre des « braconniers du droit », souvent à la limite de la légalité, voire en pratiquant l’exercice illégal du métier d’avocat, sans en avoir les diplômes ni en respecter les règles en vigueur en France.
Certains braconniers du droit facturent aux consommateurs une chance d'obtenir une possible indemnisation alors que la médiation est gratuite pour eux, rappelle la médiatrice de l'AMF. Quand des sociétés bulgares de services para-juridiques démarchent des victimes françaises d'arnaques au trading forex, diamants et autres bitcoins, c'est encore plus surréaliste, ajoute Deontofi.

Pour les victimes de pertes de trading auprès de site agréés, la médiation de l’AMF est un service public gratuit assez efficace, et surtout plus sécurisant pour les clients que les officines douteuses proposant leur entremise pour négocier une récupération de perte avec les escrocs. Si nécessaire, vous pouvez vous faire assister par un avocat spécialisé dans les contentieux d’épargne, mais choisissez-le bien sur la base des succès judiciaires qu’il ou elle a déjà remportés.
En cas de pertes sur des sites de trading agréés, par exemple à Chypre, la médiation de l'AMF a permis aux victimes de récupérer 57% de leurs pertes.

Share Button
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.